Epicerie solidaire du Puy en Velay

Solidarité et Citoyenneté

 

Bilan de l’épicerie après un an de fonctionnement 30 octobre 2013

Classé dans : Non classé — epiceriesolidairedupuyenvelay @ 17 h 56 min

Le 19/10/2012, notre épicerie solidaire ouvrait ses portes aux foyers de la communauté d’agglomération du Puy en Velay.

Après un an de fonctionnement, nous avons accueilli plus de 80 foyers, dont 33 ont terminés leur accompagnement.

Nous avons organisé un « anniversaire » auprès de nos partenaires et financeurs, occasion pour nous de faire le point sur notre action, nos perspectives et surtout remercier l’équipe de bénévoles qui ne tarie pas de dynamisme et de bonne volonté !

Ci dessous, un article paru aujourd’hui sur mon43.fr.

Le Puy-en-Velay

Le Puy-en-Velay : après un an d’existence, l’épicerie solidaire fait le bilan

Le Puy-en-Velay : après un an d’existence, l’épicerie solidaire fait le bilan

L’épicerie solidaire fédère différents acteurs de l’aide alimentaire

Bénévoles, salariés et partenaires de l’épicerie solidaire étaient réunis ce mardi 29 octobre pour souffler la première bougie de leur association. Le 19 octobre 2012 était inaugurée l’épicerie solidaire du Puy-en-Velay, en réponse à un besoin local qu’une étude financée par la ville, la Communauté d’agglomération et le Secours Catholique, avait permis de mettre à jour. Trouver des locaux adaptés, des financements, constituer une équipe de bénévoles ou encore recruter une conseillère en économie sociale et familiale, autant de difficultés qu’étaient alors parvenus à surmonter les initiateurs de ce projet. Un an plus tard, bénévoles, salariés et partenaires de l’épicerie solidaire étaient réunis mardi 29 octobre pour faire le point sur cette première année d’activité.Contrat rempli pour 23 familles« Nos objectifs sont presque atteints », explique Yvette Amarguin, secrétaire de l’association, « puisque 45 foyers, soit 130 personnes, fréquentent aujourd’hui l’épicerie ». Parmi ceux-ci, des profils variés, du salarié à faible revenus au retraité, mais pour chacun une volonté affichée d’améliorer sa situation. Une des conditions d’accès à l’épicerie, en plus du critère de ressources, est en effet de porter un projet personnel et d’accepter un accompagnement par les conseillers de l’association. « Au 15 octobre, date à laquelle s’achevait la période d’accompagnement pour 33 familles, 23 d’entre elles ont atteint les objectifs qu’elles s’étaient fixées, sachant qu’une partie des 10 autres sont sorties du processus parce que leur situation s’était améliorée par ailleurs », a ainsi annoncé la salariée de l’épicerie Marie-Cécile Ollagnier.

De nouvelles recrues ?

Un résultat encourageant s’il en est pour toute l’équipe, qui devrait bientôt compter dans ses rangs de nouveaux bénévoles. Entre approvisionnement, gestion de la caisse, mise en rayon, comptabilité, secrétariat, accueil des familles, animation des ateliers cuisine, ces derniers ne seront pas de trop pour que l’épicerie solidaire poursuive son action dans les années à venir, « à condition que les financements extérieurs ne se tarissent pas ! », a tout de même rappelé le trésorier de l’association.

 

 

Commenter

 
 

Les Moutieres |
Lesparentsdibos |
Apecliancourt |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Coyotes
| Wealthy Affiliate
| Mfrmareuilsurlay